Aller au contenu principal

Accueil

inmob, un laboratoire commun de recherche et d’innovation pour améliorer la navigation des personnes en situation de handicap

L’équipe du laboratoire Geoloc de l’Université Gustave Eiffel s’est associée à la société Okeenea Digital pour créer inmob, un « LabCom » dédié à la mobilité des personnes en situation de handicap. Les « LabCom » sont un dispositif lancé depuis plusieurs années par l’Agence Nationale de la Recherche pour favoriser les connexions entre les PME et les universités.

Un besoin d'intégrer les profils individuels de mobilité au coeur du développement des solutions de mobilité

L’accès à la géolocalisation précise sur smartphone est globalement considéré comme une commodité par les opérateurs de services de mobilité. Or le constat en 2020 est qu’il n’existe pas de solution de géolocalisation répondant aux besoins des personnes en situation de handicap (PSH). Il manque une précision suffisante de calcul des coordonnées en temps réel, dans tous les lieux et de façon continue, sur toute la chaîne multimodale. Le développement d’une technologie de géolocalisation sans balise n’est pas encore assez avancé pour permettre une bonne pénétration de marché et améliorer la compétitivité industrielle. Les approches scientifiques ne s’appuient pas sur des modélisations individuelles qui permettent de personnaliser le calcul de géolocalisation en fonction des typologies de handicap. Cette évolution nécessite la construction d’une grande base de données de signaux enregistrés par le smartphone de PSH pour apprendre les modèles avec de l’intelligence artificielle (IA). On constate aussi que les interfaces homme/machine des applications sur smartphone ne sont pas ajustées en fonction de la nature du handicap. Enfin l’absence d’algorithme de géolocalisation qui puisse être généralisé à des smartphones moins performants est une difficulté supplémentaire.

Imaginer et développer une navigation adaptée au handicap

Dans ce contexte, le LabCom inmob va permettre de créer et de mutualiser les compétences et les savoir-faire tant théoriques qu’expérimentaux afin de répondre aux enjeux et besoins des  nouveaux services de mobilité. Le LabCom s’appuie sur deux structures ayant une forte expérience en géolocalisation des personnes. La première structure est le laboratoire Geoloc de l’université Gustave Eiffel dispose d’un large champ de compétences en conception et programmation d’algorithmes de géolocalisation sans balise avec des moyens d’essais originaux dédiés. La seconde est Okeenea Digital, une société innovante issue du groupe Okeenea spécialisée depuis 26 ans dans la conception et la fourniture de solutions d’accessibilité pour améliorer la mobilité des personnes en situation de handicap. Le programme de recherche et d’innovation du LabCom s’appuie sur les usagers de Okeenea et les moyens d’essais de Geoloc pour réaliser des expérimentations en conditions réelles de mobilité et collecter les données nécessaires à l’IA. Elles servent à la construction des modèles personnalisés de déplacement selon chaque type de handicap et des amers virtuels propres aux usagers. Ces modèles sont représentés par des cartes inertielles. Cette approche améliore la précision relative de géolocalisation. La précision absolue est améliorée par du recalage sur les amers virtuels faits de points remarquables du trajet (ascenseur, portes, ...) et des points spécifiques à la signalétique du déplacement des PSH, qui sont déjà manipulés par Okeenea. Les algorithmes seront validés tout d’abord dans des environnements contrôlés puis en conditions réelles. La stratégie consiste à s’appuyer sur les équipements de recherche de Geoloc, puis sur des smartphones de différentes gammes. Le dernier axe du projet de LabCom vise à améliorer l’expérience de l’usager avec des interfaces applicatives personnalisées de guidage.